Ouvrages /Films/Radio

Vous trouverez dans cette rubrique des ouvrages ou documents divers qui pourront vous accompagner dans vos découvertes et apprentissages. Sur la page Evénements se trouve le calendrier annuels des salons, foire, expositions.

Chacun d’eux est décrit succinctement. Si vous le pouvez, allez les consulter dans une librairie, avant de les acheter, pour vérifier qu’ils correspondent bien à vos attentes.

N’hésitez pas à me communiquez votre propres découvertes, après vérifications, elles viendront se rajouter à la liste.

FILMS

Voici quelques films traitant du vin qui valent la peine d’être vus d’un point de vue cinématographique et/ou du point de vue de la découverte du milieu viticole.

Tu seras mon fils de Gilles LEGRAND – 2011 – Avec Niels Arestrup, Lorant Deutsch et Patrick Chesnais.

mon-filsC’est vraiment mon film préféré  sur ce thème. Niels Arestrup est vraiment exceptionnel dans le rôle du père rejetant et du propriétaire viticole bordelais qui a réussi. Lorant Deutsch et Patrick Chesnais sont également très bons. C’est à la fois un très bon film cinématographique et  une description assez fine de la vie d’un château viticole en Bordelais. Un film à voir et à revoir.

Mondovino de Jonathan Nossiter – 2003 – Film documentaire

mondovinoCe film a fait beaucoup de bruit à sa sortie car Jonathan Nossiter a fait une description très documentée du milieu du vin et de la critique. Michel Rolland , l’oenologue mis en avant a très mal réagi au film. C’est un film qu’il faut vraiment avoir vu lorsqu’on s’intéresse au milieu du vin. Jonathan Nossiter  a bien décrit les enjeux mondiaux qui se trame autour du vin dans le monde. la puissance de quelques uns, la résistance d’autres. Un petit bémol au film, le réalisateur mets très peu en avant la coopération et les petits domaines, mais pour le reste c’est très, très instructif.

Premier crus de Jérôme Le Gris – 2015 avec Gérard Lanvin, Jalil Lespert et Alice Taglioni.

premiers-crusJe n’avais pas envie d’aller voir le film  après avoir entendu les critiques plutôt dures et au final je ne le regrette pas du tout. Le film n’est pas un grand film cinématographique c’est sur, mais par contre on découvre une bonne description de  la vie des vignerons bourguignons. On ressent  leur relation à la terre, l’importance de la transmission entre génération,  l’étroitesse des parcelles, le poids des critiques, la possibilité de se démarquer en se tournant vers le bio, le rôle des femmes et des filles de vignerons. Bien sûr le film ne veut vexer personnes et  on ne parle pas de traitements, ni de l’érosion des sols visibles durant les scènes d’orages, mais on comprend l’importance du travail a effectué à la vigne. Si vous ne l’avez pas vu et que vous aimez les vins, n’hésitez vraiment pas à le regarder. Jalil Lespert joue très bien dans ce film.

Émission Radio

Voici quelques émissions qui traitent  du milieu du vin et que vous pouvez podcaster et écouter tout en vacant à vos occupations domestiques.

  • France Inter –  On va déguster : http://www.franceinter.fr/emission-on-va-deguster-le-vin-bio-peut-il-sauver-la-viticulture
  • France Inter – Interception : http://www.franceinter.fr/emission-interception-pesticides-quand-les-victimes-se-rebiffent
  • France Inter – Interception : http://www.franceinter.fr/emission-interception-le-vin-qui-ne-peut-pas-dire-son-nom
  • France Inter – Le téléphone sonne : http://www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne-questions-sur-le-vin-ce-produit-phare-du-patrimoine-francais
  • France Inter – Ailleurs  : http://www.franceinter.fr/emission-ailleurs-le-prosecco-concurrence-le-champagne
  • France Culture – La fabrique de l’histoire – http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/vin-14
  • France Culture – La fabrique de l’histoirehttp://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/vin-24
  • France Culture – La fabrique de l’histoirehttp://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/vin-34
  • France Culture – La fabrique de l’histoire – http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/vin-44
  • France culture. -Le salon noir http://www.franceculture.fr/emissions/le-salon-noir/vin-biere-ou-hydromel-la-gaule-etait-elle-ivrogne
  • France Culture – planète terre : http://www.franceculture.fr/emissions/planete-terre/le-vin-dans-la-mondialisation-une-revolution
  • France Culture – du grain à moudre : http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/faut-il-deja-etre-riche-pour-faire-fortune-dans-le-vin
  • France Culture – Sur les docks : http://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks-14-15/le-vin-des-peres

Télévision

Spécial investigation :

  • http://monq.biz/article-5637-Vin+francais+la+gueule+de+bois++Enquete+sur+les+secrets+bien+gardes+du+vignoble+francais_.monQ

LIVRES

Histoire/ Témoignage

Le phylloxéra- une guerre de trente ans 1870-1900 Éditions  Albin Michel 1989

le_phylloxeraLe plus  : Ce est génial, il remet les pendules à l’heure sur ce qu’il c’est passé durant cette période. On y découvre la vie quotidienne des viticulteurs, les raisons de l’apparition de ce satané puceron dénommé phylloxéra vastatrix. Les moyens de lutte mis en place,  qui laissent parfois dubitatifs, surtout quand cela devient irrationnel et qu’on en vient à badigeonner les ceps avec de l’ail ou du persil, ou que certains commencent  à avoir des visions divines leurs indiquant la marche à suivre. Il est très instructif aussi car on note qu’en 1989, l’agriculture biologique n’est pas encore très présente dans le milieu du vin.

Le moins : Malheureusement le livre est épuisé. Je lance donc un appel,  si quelqu’un trouve ce livre, je suis très très intéressée pour l’acheter.

 

 

Histoire de la vigne et du vin – Roger Dion –  Réédition 2010 CNRS

Un livre qu’il faut absolument lire si vous vous intéresser à l’histoire du vin. La vision de Roger Dion est celle d’un géographe et elle est très intéressante car elle permet d’avoir accès à une compréhension nouvelles du vin.

Paysage et la vigne » Essais de géographie historique » Roger DION

Du mêm

 

 

 

 

La Guerre et le vin – Don et Petie Kladstrup – Edition Tempus -2005

On trouve ici un aperçu des relations que pouvaient entretenir certains grands châteaux avec les nazis durant la seconde guerre mondiale.

Le plus : La complexité de la situation pour  les négociants allemands étant en relation avec la place bordelaise avant guerre est bien montrée. Quelle attitude avoir avec des anciens partenaires ou amis?  Comment préserver des lieux, une histoire,  auxquels ont tient. Comment choisir entre éthique et commerce?

Le moins : Livre trop  consensuel  et traitant essentiellement des grandes maisons ou grands châteaux comme souvent dans le milieu du vin. Il n’est pas traité des difficultés des vignerons des petites exploitations du Languedoc ou du Bergeracois.

Guerre et paix dans le vignoble – Jean-pierre De la Rocque et Corinne Tissier. Solar Edition – 2009 – 204 pages –

Ce livre décrit les relations familiales de douzes grands familles du vin. Il permet de mieux comprendre le poids de l’histoire et de l’économie dans le monde du vin.

Le plus : J’ai été particulièrement intéressé par le rôle des femmes dans ces familles fortunées et cela m’a donné envie d’en savoir plus sur l’histoire de la famille des Rothschild. J’ai donc acheté deux livres spécifiques à leur famille.

Le moins : Livre assez consensuel, ne voulant heurter personne. On reste  sur sa faim car dans le  sous-titre il y a « secrets » et on en trouve peu lors de la lecture.

Autour d’une bouteille avec André Lurton – Gilles Berdin – Edition Elytis – 2010 – 127 pages

L’auteur part  à la rencontre d’André Lurton est retranscrit sans les retoucher les conversations.

Le plus : On découvre la personnalité d’André Lurton qui est complexe. La partie sur la création de l’AOC Pessac-Léognan et sur les relations avec son grand-père maternel m’ont beaucoup intéressé. Le prix de 8 euros est attractif.

Le moins : Les questions ne sont pas toujours bien équilibrées. La partie sur la guerre est assez longue, alors que les questions sur sa vie familiale sur ses ressentis sont parfois coupées un peu sèchement.

In Vino Veritas – Bierre Bert – Albin Michel – 1975 – 229 pages

Pierre Bert est un gros négociant de la place bordelaise qui a été reconnu coupable de fraudes graves sur des vins. Il a écrit ce livre pour donner sa version des faits en assumant tout à fait ses responsabilités mais en expliquant que la fraude était une pratique très courante sur la place bordelaise.

Le plus: C’est un livre croustillant qui étonne par la liberté de parole de cet homme. Il faudrait en faire un film si ce n’a pas été encore fait. A lire si vous vous intéresser aux vins de Bordeaux et n’avait pas peur de voir l’image de ses vins écornés. Je pense qu’il ne doit pas être facile à trouver.

Les Raisins du Bonheur -Patricia Atkinson – Editions du Rocher /Anatolia – 2003- 359 pages

L’auteur, anglaise, raconte l’histoire de son arrivée et de son installation en tant que vigneronne dans  le vignoble Bergeracois. Le projet étant à la base l’idée du mari, qui rapidement rentrera en Angleterre la laissant  seule face à ce nouvel univers.

Le plus : Je me suis régalée à la lecture de ce livre. Une femme, anglaise, dans le bergeracois, cela fait partie de mon univers. Ce qui est attractif c’est la description très simple et sans les restrictions d’usage pouvant exister sur la place bergeracoise (si je dis cela , est-ce que je ne risque pas d’heurter untel). C’est dans un style simple, presque naif. On y découvre comment s’occuper de la vigne, faire du vin,  le vrai quotidien d’une femme vigneronne  sur cette région, le regard face au nouveau venue étranger, le fait d’être seule. La place de la volonté dans un parcours de vie est très bien montrée.

Le moins : Avec le recul, je n’ai retenu que le plus…

Vins biologiques

L’agriculture biodynamique François Bouchet – Deux versants éditeur – 2003 – 192 pages – 23 euros

Viticulteur, formateur  et conseiller dans le domaine de la biodynamie, François Bouchet   propose un livre de base qui présente de manière claire les bases de la biodynamie et les moyens de l’appliquer dans la vigne. A conseiller aux viticulteurs et étudiants et formateurs de la filière oeno-viticole.

Le plus : Le livre est pédagogique,  précis, facile à lire. Il questionne sans agressivité.

Le moins : Je cherche..

Le vin du ciel à la terre – Nicolas Joly – Editions : Sang de la terre – 2007  –  303 pages

Ce livre traite de la viticulture en biodynamie. Nicolas Joly est très impliqué dans la diffusion de la biodynamie auprès des vignerons. Il est vigneron (Val de Loire) et communique très bien auprès des médias et des acheteurs en France et à l’étranger. Il explique les théories de la biodynamie appliquées  à la vigne,   la manière de faire les préparations, le principe de l’homéopathie et les maladies de la vigne. C’est un livre pratique qui s’adresse  avant tout aux professionnels du vin.

Le plus : Livre intéressant, qui m’a donné envie d’en savoir plus sur les changements survenues dans l’agriculture à partir du 17ème siècle et sur Rudolph Steiner, créateur du  mouvement   biodynamique.

Le moins : les personnes non connaisseuses peuvent être surprise par la lecture de ce livre dérangeant les principes établis.

La révolution d’un seul brin de paille – M.Fukukoa. Guy trédaniel Editeur 2005 – 202 pages

Masanobu Fukoka, (1913/2008), microbiologiste de formation, puis agriculteur et conférencier japonais, explique comment  il est parvenu  à cultiver du riz au japon, sans phase immergée,  sans aucun labour  et sans amendement pendant plus de 40 ans, en parvenant à obtenir des rendements supérieurs à ceux pratiqués dans les exploitations traditionnelles. Un régal à lire et donne vraiment envie d’être actif à titre individuel. A recommandé  à tous les paysans, les agriculteurs et exploitants agricoles pour voir une manière de travailler différente. Bien sûr, il est fortement  conseiller à tous les formateurs et chercheurs des milieux agricoles et aux techniciens des chambre d’agriculture (tous domaines confondus). Pour les particuliers, c’est un livre très enrichissant, facile à lire, à s’offrir pour soi-même et pour se rassurer, il y a des gens biens qui cherchent des solutions alternatives et qui en trouvent.

Le plus : Un rechargeur de batterie incroyable

Le moins : sincèrement, je n’en vois pas, son approche et très douce et persuasive, même pour les plus résistants au bio.

Le sol, la terre et les champs Claude et Lydia BourguignonSang de la terre 2009 – 221 pages

Claude et Lydia nous invitent de manière très simple et ludique à mieux observer notre sol et nous même. Il y a des schémas très bien faits, des photos sur les bébètes du sol, des textes très explicites. Après la lecture de ce livre vous vous prendrez à aimez les vers de terre,  à accepter tranquillement les  tas de terre laissez par votre ancienne ennemie madame taupe et inciterez vos amis agriculteurs à replanter des haies. A mettre entre toutes les mains, même celles des enfants (pour la lecture le soir au coucher) et à recommander chaleureusement aux professionnels du vin, de l’agriculture et de la recherche agricole.

Le plus : très simple à lire, les schémas sont clairs et explicites, le livre est coloré est agréable et donne envie d’agir.

Le moins : Quelques points où je ne suis pas d’accord sur la partie concernant les terroirs viticoles de Bourgogne et du Médoc. Claude et Lydia émettent l’idée que les terroirs de Bourgogne et du Médoc sont très qualitatifs. Moi, je ne trouve pas que les Bourgogne ou les vins du Médoc soient meilleurs que les autres, ni que leurs terroirs soient si exceptionnels. En effet que serait le Médoc sans l’entretien des drains, que sera t’il si le climat continue à se réchauffer, et pour la Bourgogne, combien de Pinot noir surextraits ou dilués? Si le terroir était si bon pourquoi autant de vins décevants? Par contre ils ont bénéficié d’une histoire qui leur a donné des atouts stratégiques d’un point de vue commercial et en terme de renommée. Qui n’est pas persuadé en France, voir à travers le monde que les vins de Bourgogne et du Médoc sont les meilleurs? Pour moi c’est avant tout culturel. Si les Hautes-Corbières, le Minervois, Saint-chinian, Cahors ou Saussignac avaient bénéficié d’un tel prestige  historique , certainement qu’on redécouvrirait la richesse de leurs terroirs.

La fécondité du sol – Dr H.P Rusch – Le courrier du livre – 1972 – 315 pages

H.P Rusch (1906/1977) est un médecin allemand qui a été le précurseur  avec les époux Müller de l’agriculture organo-biologique. C’est un livre technique pour ceux qui s’intéresse aux sols et à l’histoire de l’agriculture biologique. Il met en avant l’importance du respect de la fécondité du sol en agriculture.

Le plus : Un livre indispensable pour comprendre le fonctionnement des sols.

Le moins : Ce livre est réservé aux initiés et présente les défauts des livres des années 1970 (livre sérieux, pas beaucoup de place au ludique dans les apprentissages).

Guide pratique de la Biodynamie à l’usage des agriculteurs. Pierre Masson – Mouvement de culture biodynamique – 2007 – 180 pages

Pierre Masson, agriculteur puis formateur et conseiller en agriculture biologique, propose  livre pédagogique qui présente les bases de la biodynamie.

REGIONS VITICOLES

Atlas  Mondial du vin Hugh Johnson et Jancis Robinson – Flammarion – 2008 – 400 pages

Ce livre fait le tour des grands vignobles mondiaux. J’avais déjà deux anciennes éditions, dont une très ancienne mais j’ai décidé de me procurer cette nouvelle édition car le prix normalement de 55 euros est passé à 25 euros (août 2010).  J’apprécie beaucoup ces deux auteurs, H. Johnson pou sa curiosité et la valeur de ses écrits, J.Robinson car ces livres sont souvent beaux, bien écrit, pédagogique et que c’est la première femme à écrire autant sur le vin.

Le plus : De belles photos, les cartes sont très instructives comme le reste du livre. Je m’en sers souvent quand je m’intéresse à une nouvelle région.

Le moins : Ces deux auteurs ont une vue mondial du vignoble et font partie d’une élite aisée et instruite. On trouve peu d’informations sur les régions peu connues, les petits viticulteurs.C’est un livre à offrir ou à vous offrir si vous vous intéresser aux régions viticoles.

 

Le VIN – André Dominé

 

Techniques de dégustation

L’école de la dégustation Pierre Casamayor – Hachette

Cépages

Guide des cépages – OZ Clarcke et MArgaret Rand – Editions Gallimard – 2009- 300 pages

Ce livre présente de manière assez complète les grands cépages mondiaux. Il présente l’histoire, la viticulture, la vinification, les différentes plantations à travers le monde, l’association avec des mets.

Le plus : Il est agréable à lire, avec des beaux dessins et photos. Les cartes de localisation des cépages sont instructives. Les courbes de maturité des vins donnent bien l’idée que le vin n’est pas éternel, même si parfois certaines durées me semblent un peu longue pour certains cépages.

Le moins : Ce sont  surtout les grands cépages qui sont développés. On ne trouve que peu d’informations sur les cépages peu cultivés aujourd’hui ou moins à la mode.Un livre de base à avoir dans sa bibliothèque lorsqu’on s’intéresse aux cépages. A l’usage, il est un peu décevant car un peu trop élitiste, je reste souvent sur ma faim quand je dois travailler sur un cépage précis.

 

Grands cépages- Pierre Galet – Hachette – les livrets du vin- 2001- 159 pages

Pierre Galet est un spécialiste de la viticulture est des cépages en particulier. Il présente ici un livre de vulgarisation adapté aux amateurs de vin, y compris les grands débutants. C’est un livre d’introduction qui présente les grands cépages à la mode.

Le plus : Cette série est toujours bien faite, on a les éléments principaux, son prix est attractif et il faut absolument connaître les travaux de Pierre Galet.

Le moins : Si vous cherchez beaucoup d’informations sur les cépages, il faut mieux vous procurer le guide des cépages de Oz Clarcke . Si vous êtes un professionnel ou addictif des cépages, procurez vous donc le dictionnaire encyclopédique des cépages chez Hachette ou le précis d’ampélographie pratique chez Tec et Doc.

 

Alliance des mets et des vins

Les accords mets et vins- Olivier Bompas – Hachette –  2008 -143 pages

Ce livre fait partie de la série les livrets du vin. On y découvre la base des accords mets et vins.

Le plus : J’utilise régulièrement ce livre en particulier pour les tableaux accords mets et vins qui sont précis.  On trouve des  tableaux d’associations avec  les sauces, les abats, les champignons, les légumes, les épices, ce qui est rare. Les livres de cette série sont clairs, colorés , facile d’utilisation, peu coûteux (15 euros) et on les trouve partout même en grande distribution. Un livre de base.

Le moins : Il ne contient que 143 pages, et je ne vois pas trop l’intérêt des recettes proposées. C’est toujours le cas dans ce type de livre. Mais  ce qui nous intéresse, c’est la pédagogie, l’intéraction des saveurs, l’effet de la température sur la perception,  des recettes, on en trouve partout.

Polars/romans/bibliographies sur le thème du vin

Mission à Haut-Brion – Jean-pierre Alaux et Noël Belen – Edition Fayard 2004-196 pages

Un polar de la série « sang de la vigne ».

Le plus : Un livre qui détend tout en donnant beaucoup d’éléments sur le quotidien des domaines viticoles bordelais.

Le moins : Avis aux amoureux des polars, il est  plus  question de vin que d’hémoglobine. Mais j’aimerais bien connaître votre avis si vous avez lu ce livre

 

Domaine analyses sensorielles /odeurs/ cuisine

Livres sur différents thèmes  autour de la cuisine, des odeurs ou du goût

De la science aux fourneaux – Hervé This – Belin- 2007- 163 pages

Hervé This présente de manière ludique les liens entre chimie et cuisine.

Le plus : le côté ludique de la mise en page allège le contenu pour les gens qui font de l’allergie à la seule évocation du terme molécule. C’est très instructif.

Le moins : Ce n’est pas un livre que l’on lit d’un trait. On vient y puiser des informations occasionnellement.

A conseiller aux curieux de cuisine ou de chimie, à ceux qui veulent découvrir ce que veut dire cuisine moléculaire ou aux parents qui  veulent donner du piquant aux lectures du coucher de leurs enfants.

 

 


 

highslide wordpress